du travelling photographique

Comme les artistes peintres panoramistes du XVIIIe siècle, je reconstitue des travellings photographique panoramiques issus de nombreuses scènes réalisées sur des spots différents et avec des angles de vue décalés. Leur assemblage par imbrication et enchevêtrement permet la restitution de travellings panoramiques qui ne peuvent être visibles d'un point fixe.

Pour bien comprendre ma méthode, voici quelques explications.

Par exemple le panoramique "ECRINS - 390° AU CŒUR DU MASSIF - SUR NEIGE CORDIER“.
Le but était de pouvoir visualiser les 3 fonds vallées (Vallouise, Arsine, la Romanche) que l'on domine lorsque nous sommes sur le sommet de Neige Cordier. En observant ce panoramique, vous pourrez constater que nous voyons 2 fois les Agneaux avec sa face NO, et que le sommet de Neige Cordier que nous devinons de part et d'autre du travelling-panoramique est beaucoup plus haut que nous.

Le sommet des Agneaux m'a servi de point repère pour effectuer mes prises. Ensuite trouver les spots les mieux appropriés pour optimiser les prises. Pour celui-ci, il m'a fallu descendre en contre-bas du sommet, faire le tour pour avoir le plus possible des fonds des vallées.

Il a été réalisé avec plus de 70 photos, sur 7 à 8 spots différents.

Pour obtenir ces travellings si particuliers, car pas de point nodal ni pied,  seul un assemblage manuel et minutieux (aidé par les outils informatique) permet de construire ces vues panoramiques si particulières.

Autre exemple

La dent Parrachée,
les pointes de la Fournache,
de l'échelle et labby

De gauche à droite, ces sommets ne sont visibles tous ensemble qu'en changeant de vallon.

En rouge,

La ligne de crête des premiers plans du travelling ci-dessus.

En blanc,

La ligne des spots de prise de vues,
pour cet exemple environ 1,3 km et sur une même courbe de niveau.